Nous les « obsédés de la shoah », obsédés de Justice et de Vérité !


Ainsi Marine Le Pen a-t-elle récidivé dans ses propos choquants contre toute une partie de la droite nationale. En substance : au sein de celle-ci existeraient des « obsédés de la shoah », et, bien sûr, ils ne seraient pas les bienvenus au Front National.

Nous sentant concernés au premier chef, nous qui soutenons le Front National depuis des années, nous répondrons d’abord sur le fond, en répétant ce qui doit être répété : ce que certains nomment obsession, de manière gratuite et souvent hélas avec un certain mépris, est pour nous le goût de la Vérité, de la Justice. Et lorsque nous parlons de vérité et de justice, il s’agit de la Vérité avec un grand V, et de la justice avec un grand J. C’est donc le goût des grandes, nobles et belles idées, celles qui font avancer l’humanité, celles pour lesquelles on est prêt à renoncer à son confort matériel voire à sa vie, celles pour lesquelles Robert Faurisson a donné sa vie, au mépris des persécutions judiciaires et physiques, celles pour lesquelles aujourd’hui Vincent Reynouard, et d’autres à l’étranger, sont en prison.

Nous insistons lourdement, car ceux qui ont renoncé devant l’immensité apparente de la difficulté à combattre le mensonge de la shoah, et se replient ainsi derrière des stratégies et positions de soumission, doivent comprendre que d’autres n’ont pas renoncé. Et cette droiture et ce courage sont des valeurs que l’on rappellera sans cesse à cette droite nationale qui a choisi de se coucher, par notre exemple avant tout, et nous lui rappellerons également tant qu’elle nous opposera des arguments aussi petits qu’une vague accusation d’« obsession ». Cette droite nationale devra au jour le jour faire avec les « obsédés de la shoah », elle devra faire face à ce constat permanent qu’il existe des hommes qui étaient à ses côtés hier, et qui aujourd’hui ont choisi de poursuivre la voie de la droiture et du courage, la renvoyant ainsi sans cesse à ses propres reniements et renoncements. Est-ce pour cela d’ailleurs qu’ils nous rejettent dédaigneusement en employant ce terme vide d’« obsession », et en préférant s’aveugler avec des constructions mentales malines, tortueuses et compliquées, qu’ils utilisent comme justifications pour soi-disant « arriver au pouvoir » ? Pour nous, il n’y a pas plus de question à se poser, pas de stratégies abracadabrantesques à avoir. La shoah est un ignoble mensonge, et ce mensonge est responsable de drames comme le massacre des Palestiniens, et nous concernant au premier chef, il est responsable de la destruction programmée des civilisations européennes. Il sera peut-être demain responsable d’une guerre nucléaire au Moyen-Orient, aux conséquences mondiales. Notre réaction à nous est donc saine, franche — nous n’avons pas oublié que dans français, il y a franc, comme le rappelait l’ancien programme du Front National — et droite : nous dénonçons le mensonge de la shoah tant qu’il est possible de le faire, avec nos moyens. Point final.

En outre, notre réaction est une simple conséquence du déferlement massif de la propagande shoatique dans les médias : films à gros budgets fabriqués par Hollywood, émissions et feuilletons télévisés, documentaires, analyses politiques et commentaires. Dieudonné avait qualifié cette propagande de « pornographie mémorielle », montrant ainsi clairement et avec raison où se situait la véritable obsession – notons au passage l’absence totale de « pornographie » sur la technique d’extermination elle-même qui aurait été employée par les nazis, et pour cause, cette prétendue extermination est un mensonge ! Qualifier donc notre réaction face à ce monstre médiatique d’« obsessionnelle », sans jamais dénoncer la cause première, soit l’obsession patente du monstre médiatique lui-même, est au mieux une erreur qui nous semble primaire. Au pire, Marine Le Pen préfère volontairement critiquer ceux qui ont toujours soutenu son parti et qui réagissent avec courage et loyauté, plutôt que de critiquer le système lui-même, et son obsession mémorielle shoatique. Autrement dit, Marine est plus dure avec nous, ses camarades historiques de combat, et surtout plus injuste, qu’avec le système ! Il est donc bien évident que ses propos nous choquent, même s’ils sont et doivent rester dérisoires par rapport à notre idéal et notre devoir de Vérité. Car si nous devions tourner la page Front National et tous ces innombrables espoirs déçus qu’il a pu nous donner, nous le ferions sans aucun état d’âme. Impertubablement, nous suivrions notre route. Car nous nous moquons d’arriver au pouvoir demain pour la seule fin du pouvoir, nous nous moquons de ces petites places de conseillers régionaux, de ministres ou de président de la république, rendues inopérantes et impuissantes par trop de concession et de compromission. Et que Marine et ses partisans ne nous parlent alors plus de courage, d’intégrité, de loyauté, de grandeur de la France, de « mains propres et de tête haute ». Tout cela ils le renient aujourd’hui, et ne peuvent pas prétendre en être les représentants demain s’ils poursuivent leur stratégie de soumission et de compromission.

Plus encore, l’on sait bien que Marine Le Pen fait exactement le même constat que nous sur l’ampleur phénoménale et destructrice de la propagande shoatique sur les consciences. Elle le sait mieux que personne puisque c’est précisément sur ce sujet que l’on diabolise Jean-Marie Le Pen depuis 1987. Et c’est précisément en réaction à cette propagande shoatique, qu’elle a mis en oeuvre sa stratégie de dédiabolisation. Cette dernière est bien une réponse imaginée, préméditée, programmée, planifiée, qu’elle entretient tous les jours. Exemples éloquents, Marine Le Pen s’est inscrite au groupe d’études France-Israël au Parlement européen en 2005. Elle s’est démarquée ostensiblement des « dérapages » de Jean-Marie Le Pen (le « détail », l’« occupation allemande »). Elle avait également « désapprouvé sans ambiguïté et sincèrement » les propos de Bruno Gollnisch tenus en octobre 2004, prônant la liberté de recherche et d’expression des historiens sur la seconde guerre mondiale, alors que même la justice du système a fini par le blanchir. Ces propos étaient en effet tout à fait légitimes sur le fond et légalement inattaquables : une simple critique de la loi Gayssot en somme, sans jamais aborder le débat des chambres à gaz. Pourquoi Marine n’avait alors même pas défendu Bruno Gollnisch sur le fond de ses propos ? Nous constatons qu’encore une fois, Marine a été plus sévère avec ses camarades de parti, qu’avec le système. Tout dernièrement enfin, Marine a déclaré au journal israélien Haaretz que le Front National avait toujours été sioniste (dans le texte : « After all, the National Front has always been Zionistic and always defended Israel’s right to exist »), ce qui apparaît en rupture totale avec les prises de positions géopolitiques du parti depuis la première guerre du Golfe. Pensons également à cette déclaration de Jean-Marie Le Pen en août 2007 dans la Gazette du Maroc : « Sarkozy est un atlantiste, sioniste et un européaniste. Tout ce que je ne suis pas. »

Et il faut bien ajouter à cela — sous peine de ne jamais comprendre la politique moderne dont on ne perçoit souvent hélas les véritables intentions qu’en prêtant attention à ses non-dits — tout ce que Marine prend soin de ne pas dire et ne pas faire. Le plus probant selon nous ; elle ne critique jamais la loi Gayssot, loi pourtant indéfendable à tout point de vue, alors que le Front National se veut le défenseur de la liberté d’expression, et qu’il l’a historiquement toujours combattue. Et pour cause, cette loi fut votée spécialement contre lui, pour le combattre sur le fond idéologique, dans le contexte malsain du coup monté de Carpentras, dont la victime désignée fut explicitement le Front National et Jean-Marie Le Pen ! Ne jamais critiquer cette loi inique lorsqu’on est au Front National, même si on n’attache pas beaucoup d’importance à la seconde guerre mondiale — ce que nous comprenons même si cela est pour nous une erreur — nous semble ainsi être non seulement une soumission déterminante à l’injustice et à l’agression que fut le coup monté de Carpentras, mais aussi donc une volonté farouche de ne surtout pas admettre qu’on puisse ne serait-ce que débattre du dogme de la « shoah », afin de ne pas avoir à affronter la foudre des impitoyables et tyranniques lobbies juifs et sionistes. Clairement, si cette attitude est pour nous une caution au mensonge de la shoah, elle est aussi une marque de soumission bien trop volontairement choisie. Et même encore lorsque son courageux et valeureux camarade de parti Bruno Gollnisch est lynché pour avoir critiqué la loi Gayssot — en demandant en octobre 2004 la liberté de recherche et d’expression pour les historiens sur la seconde guerre mondiale —, Marine ne le défend même pas sur le fond, et le « désapprouve sans ambigüité et sincèrement ».

Alors de quel côté est l’obsession finalement ? Chez nous les révisionnistes, animés par le goût de la Justice et de la Vérité, et conscients de l’arme idéologique et politique fatale qu’est le mensonge de la shoah ? Ou chez Marine Le Pen, qui par peur qu’ils ne dégainent contre elle leur arme shoatique, déploie en permanence cette volonté déterminée de ne jamais heurter les lobbies juifs et sionistes ? Nous pourrions dire nous aussi, que la stratégie de dédiabolisation de Marine Le Pen est une « obsession » de plaire aux lobbies juifs et sionistes. Mais nous n’aimons pas ces procédés. Nous avons donc bien finalement avec Marine le même constat quant au vrai problème : la propagande shoatique. Mais alors qu’elle a choisi la soumission et la compromission avec le mensonge et la tyrannie, les révisionnistes ont choisi la vérité, l’intégrité, et le courage.

Ajoutons également sur le fond, que ce que Marine nomme « obsession », c’est aussi pour nous notamment le dégoût des procès d’intention et des diffamations honteuses qui ont été commis contre Jean-Marie Le Pen depuis l’affaire du « détail ». Ainsi, en nous attaquant au mensonge de la shoah, nous faisons aussi, parmi d’autres choses, justice à Jean-Marie Le Pen. Car lorsque le mensonge de la shoah sera tombé, c’est la réputation de Jean-Marie Le Pen qui sera définitivement et totalement lavée d’innombrables insultes et diffamations. Plus encore, on dira qu’il était le premier homme politique à avoir raison, et que tout ce qu’on lui a fait subir était horriblement injuste. Comprenons-nous bien, c’est l’honneur de Jean-Marie Le Pen qui sera rétabli dans son intégralité. Dans ce contexte, les propos de Marine Le Pen apparaissent d’autant plus choquants. Plus encore, on peut s’interroger sur la stratégie dite de dédiabolisation de Marine Le Pen, qui consiste à s’allier avec l’idéologie shoatique et ses instigateurs, sionistes et juifs zélés, qui ont insulté et sali son père depuis tant d’années. Marine Le Pen peut-elle la justifier honorablement ? Peut-être que oui, peut-être que non. C’est la question que nous posons avec force et insistance.

Sur la forme maintenant, nous constaterons que l’accusation d’obsession de Marine Le Pen n’est qu’une simple attaque ad hominem, creuse et gratuite. Il y a là hélas un reproche que nous ferons à Marine, qui a de manière générale trop tendance à exprimer des concepts et des idées parfaitement infondées, et qu’elle ne justifie d’ailleurs à aucun moment. Le meilleur exemple : Marine Le Pen brandit régulièrement le danger de l’islamisme, à l’heure du coup monté du 11 septembre ! Ce n’est évidemment pas l’islamisme qui commet aujourd’hui les pires attentats dans le monde (combien de coups montés, combien de véritables attentats ?), et le courage et la lucidité devraient porter un homme politique à chercher qui sont les véritables auteurs de ces attentats et à les dénoncer, et non à reprendre docilement la thèse fallacieuse du système. Et si vraiment il y avait un danger d’islamisme en France, ce danger ne serait que la conséquence d’une immigration massive, voulue par des élites mondialistes, sionistes et souvent juives, dont Marine Le Pen cautionne le fondement idéologique : celui du mensonge de la shoah. Ce qu’on espérait de Marine Le Pen était au mieux qu’elle dénonce le coup monté du 11 septembre, au pire qu’elle ne dénonce pas ces faux ennemis que le système désigne ! C’est également pour cette raison que nous soutenons Bruno Gollnisch, qui a toujours des arguments profonds, parfaitement posés et réfléchis, et en outre toujours loyaux, même envers ses adversaires. Et si certes il ne dénonce pas le coup monté du 11 septembre, il a au moins le mérite d’identifier et de diriger sa critique vers les vrais ennemis, ou lorsque ceci lui paraît trop risqué, de ne pas cautionner leurs thèses.

Sur la forme toujours, nous constatons qu’en parlant d’« obsession », Marine Le Pen reprend les accusations du système. C’est ainsi que son père est accusé depuis plusieurs dizaines d’années d’être obsédé par toutes sortes de choses. Les ennemis du Front National ont toujours répété à l’envie que Le Pen était obsédé par la deuxième guerre mondiale, par l’immigration, par les Juifs. Au lendemain de l’affaire du « détail », le ministre Claude Evin déclarait notablement : « Le Pen est l’obsédé absolument morbide du nazisme. » Plus récemment, lorsque Jean-Marie Le Pen réitérait sa déclaration du détail au parlement européen, Cohn-Bendit reprenait le même terme : « Un cinglé, un malade obsessionnel du négationnisme ». Voir Marine reprendre ce type de basse accusation nous semble indigne et laid, et ce n’est pas cela que nous attendons du président d’un parti qui se prétend courageux, droit et anti-système.

Il nous apparaît clair que, plus généralement, dans sa stratégie de dédiabolisation, Marine Le Pen cherche à désigner les diables, qui seraient les révisionnistes ou autres « caricatures » d’« extrême-droite ». Ainsi pourra-t-elle se glorifier devant ceux à qui elle se soumet, de combattre elle aussi le diable « néo-nazi » d’« extrême-droite ». Autrement dit, elle veut faire de nous les seuls et véritables parias, elle qui fut paria pendant des dizaines d’années. Inutile de dire que ceci nous rebute profondément, nous apparaît malsain, indigne et déshonorant.

Nous constatons que ce type de comportement est à l’opposé de la conduite irréprochable de Bruno Gollnisch, qui est un vrai homme politique au sens noble du terme, le seul qui aujourd’hui paraît apte à prendre la tête d’un authentique mouvement d’alternance véritable et radicale à ce système de décadence, de faux-semblant, de matérialisme, de mensonge et de destruction. Et nous le répétons : plus les idées de ce mouvement seront vraies, saines, profondes et grandes, plus elles seront en opposition fondamentale avec l’idéologie établie, plus elles auront alors de force, plus elles entraîneront alors avec elle des hommes convaincus et déterminés, et plus enfin elles balayeront le pouvoir tyrannique en place fondé sur le mensonge de la shoah.

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Nous les « obsédés de la shoah », obsédés de Justice et de Vérité !

  1. LorelianeGTQ dit :

    Bravo pour le site que Dieu vous en recompense.

    J’ai mis vite fait une banière sur mes archives de fin de mois, j’aurais une suggestion, pourriez vous mettre des liens de sites sur le votre qui irai sur le site de Faurrison par exemple, je suppose que vous connaissez le reseau :o)

    http://blanrue.blogspot.com/
    http://abrogeonslaloigayssot.blogspot.com/
    http://robertfaurisson.blogspot.com/

    ..

    Vous vous déclarer révisioniste officiellement, allons jusqu’au bout des choses :

    L’Holocaust, par Vincent Reynouard

    PARTIE 1
    http://www.multiupload.com/0R7UFFHDCZ

    PARTIE 2

    http://www.multiupload.com/UFIZJ00JTW

    PARTIE3

    http://www.multiupload.com/S9M48224NY

    PARTIE 4

    http://www.multiupload.com/79CYY6NQWD

    PARTIE5

    http://www.multiupload.com/6ONK60KHR1

    PARTIE 2
    http://www.multiupload.com/NWE2NGLQ5W

  2. Rédacteur dit :

    J’ai ajouté deux liens, c’est bien parce que c’est vous. J’ajouterai les autres plus tard, quand j’aurai le temps d’organiser tout ça.

    Merci pour vos liens vers les vidéos de Reynouard. D’autres liens vers les mêmes vidéo, au cas où les votres ne sont plus actifs, ou bien pour pouvoir télécharger plusieurs vidéos le même jour, sur cette page : http://www.the-savoisien.com/wawa-conspi/viewtopic.php?pid=2350

  3. LorelianeGTQ dit :

    Merci beaucoup, ont se connait peut-être? enfin merci pour vos actions salvatrices, et prions qu’elle se multiplient comme les pains 🙂

  4. LorelianeGTQ dit :

    Peut importe, voici quelque autres postes d’un collegue, maleureusement ça par très vite :

    http://www.ubest1.com/index.php?option=com_seyret&task=poon&ecrit=EDDIE_466&docu=video

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s